Témoignage de Laure,

35 ans, Intervenante à domicile

Mon parcours de vie

 

Après avoir repris à mon compte l’entreprise familiale pendant 10 ans, c’est grâce à un travail psychologique que je réalise qu'il m'est vital de trouver ma voie, mon métier afin d'être pleinement moi ! C'est d'ailleurs ma thérapeute qui m'envoie vers Brigitte afin d'approfondir mon projet sur le plan professionnel.

 

Lors de ma première rencontre avec Brigitte, j'ai stoppé toute activité professionnelle depuis 3 mois et ne sais absolument pas ce qu’il me plairait de faire, je suis perdue et affolée ! Dès le 1er entretien, ce qui me plaît c'est l'optimisme, le calme et l'écoute de Brigitte. Je comprends que ce travail va me demander un  investissement personnel important.

 

 

 

L'accompagnement Culture d'EnVie

 

Brigitte va peu à peu m'aider à trouver mes propres ressources pour avancer sur le plan professionnel. Les supports de travail qu’elle propose sont des outils intelligents, et c'est à nous de les faire vivre.

Il y a notamment un travail d'introspection (les souvenirs d'enfances, les faits marquants…), une sorte de bilan de notre vie. Ca a été un travail passionnant pour moi, que j’avais déjà abordé en amont, et le fait d'y revenir avec des supports différents est très complémentaire, et de nouvelles compréhensions se font. Il y a  toute une partie de l’accompagnement où il est demandé de rêver, de se laisser aller à imaginer comment serait notre vie sans toutes les barrières que l'on se met, pour réfléchir profondément à quoi on veut vraiment que notre vie ressemble… Il faut oser, être sincère, et de ne pas avoir peur du jugement. Les différents supports proposés là encore m’ont aidée, c’est un vrai lâcher prise. C’est d’ailleurs un autre aspect intéressant du travail fait ensemble que de partager et développer le travail personnel réalisé, et les prises de conscience qui en ont découlé en entretien avec Brigitte.

 

Le moment le plus fort pour moi est le travail sur une liste de verbes d'actions, dont je dois extraire 5 verbes qui me plaisent...la panique:).... alors je m'installe et je coche des verbes qui me plaisent spontanément. Peu après mon amie lit ma liste et me fait simplement constater avec le sourire qu'elle n'a absolument rien à voir avec les métiers que j'entrevois à l'époque, comme par exemple tenir un commerce! En relisant les verbes, quelle surprise de voir apparaitre : enseigner, communiquer, accueillir, bâtir, jouer, innover ! Je n'ose même pas me l'avouer, mais ces verbes me font vibrer et il me faut du temps pour réaliser la connexion essentielle qui vient de se faire. Je sais que sans avoir vraiment trouvé la forme de mon projet, j'ai le fond, je sais où je veux aller !

 

 

 

Mon projet de vie

 

Je souhaite à terme créer une « école » de type alternatif basé sur l'autonomie, la confiance en soi, le plaisir, où l'enfant est libre de ses projets. Il y a beaucoup d'étapes avant d'arriver à cela, alors pour commencer j'ai fait 2 Périodes en Milieu Professionnel en crèche et en école maternelle pour confirmer mon projet de travailler auprès d’enfants. J’en suis au début de mon aventure dans ce domaine professionnel : aujourd'hui je travaille en tant qu'aide a domicile auprès des personnes âgées, une activité qui me rapproche de l'humain où là aussi il est question de respect, d'aide, et de préserver leur autonomie. Et en septembre, je commence une formation CAP petite enfance pour avoir des bases et un diplôme qui permettra d'ouvrir de nouvelles portes à mon projet.

 

En parallèle à cet accompagnement, je voudrais souligner l'importance d'être entouré d'amis bienveillants, car dans mon cas il y a eu une aide pertinente à plusieurs moments.

 

J’ai vraiment apprécié la souplesse de cet accompagnement, notamment dans l’organisation et le rythme des rendez-vous, que j’ai pu espacer par moment pour me donner le temps de lâcher certains conditionnements comme « tu n'as pas de diplôme, tu n'as pas d'argent, tu as déjà 35 ans…. »…

 

Un dernier point qui me semble important : si quelqu'un arrive dans la même situation financière que moi (j'étais chômeuse et ne pouvais pas reprendre d'activité directement car il était vraiment l'heure pour moi d'éclaircir mon chemin), alors ça vaut le coup de se serrer la ceinture, c'est 3 mois de notre vie, c'est plus qu'un bilan, c'est un travail qui nous ouvre les portes de notre avenir professionnel.

 

@ 2015 Culture d'Envie Copyright tous droits reservés.      Mentions légales